L’histoire de la Ferme du Centaure

Voici notre histoire, j’espère que ce petit moment vous sera agréable. Bonne lecture!

Étant originaires tous les deux de l’Abitibi-Témiscamingue, Pierre et moi voulions nous installer dans notre région et élever des chevaux. Notre souhait fut exaucé en 1994 avec l’acquisition d’une ferme de 400 acres à Laverlochère. Les champs, les bâtiments, la maison, le ruisseau, la forêt, tout y était. Il n’y manquait que nos rêves et nos projets.

Pour poursuivre notre projet, il nous fallait rénover, aménager et apprivoiser notre environnement. Nos premiers efforts ont été dirigés vers l’entretien des cultures de foin et de céréales et vers l’aménagement de la forêt.

En 1997, c’est le début de la Ferme du Centaure. Nous avons commencé à modifier l’étable afin de la transformer en écurie. Le manège extérieur et le rond de longe ont aussi été aménagés pendant cet été-là. Le bois de construction a été puisé à même notre forêt de 225 acres.

Notre élevage de chevaux « Élevage Le Noir » débute en 1997 avec l’arrivée de dix juments canadiennes pur sang. Ma vision d’entreprise consistait en plus de l’élevage, à offrir des services de pension et de formation équestre.

Dès 2000, j’obtiens mon certificat d’entraîneur et d’instructeur de Cheval Québec (anciennement Fédération Équestre du Québec). En parallèle, je poursuis une démarche afin d’acquérir du savoir et de l’expérience en comportement équin. Pendant ce temps, mon conjoint Pierre s’oriente vers des formations en randonnée, maréchalerie et attelage. Je me passionne maintenant pour le dressage classique et les spectacles équestres.

En 2000, les premiers pensionnaires arrivent. En 2003, dix kilomètres de sentiers sont aménagés dans la forêt de l’entreprise. À l’intérieur de l’écurie, des commodités pour les pensionnaires sont installées : les casiers individuels, le vestiaire et la toilette.

À la veille de Noël 2004, le manège couvert de 20 mètres par 40 mètres (70’ x 150’) est terminé. Du même coup, nous avons construit un endroit chauffé (le salon de la rêne) et des estrades pour mieux observer les cavaliers dans l’action. Quel beau cadeau pour tous les utilisateurs de la Ferme du Centaure!

Depuis, plusieurs autres modifications ont été ajoutées comme les enclos extérieurs avec abris, une autre sellerie pour pensionnaires, un bureau, etc., et ce toujours dans le respect des exigences d’Équi-Qualité de Cheval Québec.

Aujourd’hui, les chevaux de cours, les chevaux d’élevage Le Noir et les chevaux pensionnaires forment la grande famille équine de la Ferme du Centaure.

146_IMG_9073

Retour en Haut